La lutte contre le trading frauduleux

Difficile de tomber sur des bonus forex aussi fiables que ceux de Ness FX ou d’eToro. Chaque jour, des centaines de personnes, à la recherche d’un site de forex, se font avoir par les sirènes de certains brokers qui leur proposent de gagner de l’argent facilement avec les options binaires par exemple. Faute d’une information fiable, le piège se resserre sur les déposants et ils se voient perdre tout leur argent car ils n’ont pas des conditions de marché sécurisées pour trader. Aussi, la justice française, faute d’arriver à débusquer les entreprises de trading, tente désormais de s’attaquer aux prestataires qui leur permettent de pouvoir prospérer.

Une mesure symbolique

C’est ainsi que récemment la société Worldpay a été contrainte de verser une caution d’un million d’euros afin de pouvoir financer les escroqueries éventuelles de sites internet qu’elle héberge. La plupart du temps, on constate que les plateformes de courtage qui font l’objet d’escroqueries sont basées en Israël, sachant que la justice israélienne est aussi très impliquée, en concertation avec l’État français, pour essayer d’endiguer ce phénomène. Il faudra cependant beaucoup plus de moyens afin de pouvoir lutter contre ce fléau dans la mesure où le montant total des pertes au monde liées à des escroqueries de trading serait de l’ordre de 4 milliards d’euros. Les un million de caution que devra payer ce prestataire technique ne représente au final pas grand-chose, mais cela constitue une étape symbolique supplémentaire dans la lutte contre les escroqueries sur internet, et c’est la raison pour laquelle il faut être plus méticuleux que jamais lorsque vient le moment de choisir un broker en ligne. C’est d’ailleurs pour cela que l’Autorité des marchés financiers a édité un guide pour aider les particuliers à distinguer un courtier fiable d’un autre qui ne le serait pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *